Guide de dépannage

La liste ci-dessous présente des solutions à des problèmes courants. N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des questions ou des préoccupations.

ATTENTION! Vous avez un projet mais vous ne vous êtes pas encore enregistré comme utilisateur de Motus et n’avez pas créé de projet? Vous devez franchir ces étapes d’abord. Rendez-vous à l’adresse https://motus.org/data/user/new?lang=fr.

ATTENTION, encore! Vous avez des émetteurs que vous avez l’intention de déployer, mais vous ne les avez pas encore enregistrés auprès de Motus? Faites-le maintenant. Rendez-vous à l’adresse https://motus.org/tag-registration/?lang=fr.

 

Les stations réceptrices Motus – Équipement, quincaillerie, mise en place et démontage. Le site Web de SensorGnome (www.sensorgnome.org) contient une grande quantité d’information à ce sujet. Il convient de noter que la grande majorité des pages du site sont encore seulement en anglais.

Orientation des antennes. Il arrive parfois que l’orientation des antennes change sans que cela soit souhaité. Il est important de faire une inspection minutieuse de tous les éléments des stations à chaque visite. Si un élément d’antenne semble tordu, réparez-le ou remplacez-le. Toutes les modifications apportées à une station Motus doivent être consignées dans la section des déploiements des données sur la station dans le cadre d’un projet enregistré.

Batteries. Les batteries alimentées à l’énergie solaire perdent leur charge très rapidement si elles ne reçoivent pas assez d’énergie du panneau solaire. Le risque est particulièrement élevé en hiver, saison où la brièveté du jour combinée au temps froid épuise complètement les batteries ou réduit leur autonomie. Les responsables de stations exploitées les jours où la période d’éclairement est inférieure à 10,5 heures jugeront peut-être bon d’utiliser un plus grand panneau solaire ou de faire une rotation de batteries, ou encore de compléter l’énergie fournie par le panneau avec un branchement à une prise électrique murale si la station est reliée au réseau électrique. Si la batterie s’épuise même quand la période d’éclairement est suffisante et qu’il ne fait pas trop froid, il faut vérifier l’état du contrôleur de charge, du panneau solaire et de tous les câbles de connexion. En hiver, pour garantir une bonne autonomie, il est essentiel d’assurer un entretien approprié des batteries en les chargeant périodiquement ou en les raccordant à un chargeur permanent ou à régime lent.

Nano-ordinateurs Beaglebone et Raspberry Pi. Il arrive que ces petits appareils ne s’allument pas (les voyants bleus doivent clignoter). Si cela se produit, essayez de débrancher et de rebrancher les câbles d’alimentation électrique. Si le problème persiste, essayez de débrancher l’appareil de la batterie et d’y connecter votre ordinateur avec le câble USB. Cela prend parfois quelques minutes à l’ordinateur pour se connecter. Si cela ne règle pas le problème, vérifiez que le contrôleur de charge est connecté aux bornes appropriées (le positif avec le positif et le négatif avec le négatif). Si les connexions sont inversées, il est probable que le nano-ordinateur est grillé, auquel cas il faut le faire réparer ou le remplacer. Il peut se produire d’autres problèmes de logiciel, par exemple l’incapacité de brancher un récepteur fonctionnel à votre ordinateur. Dans un tel cas, vérifiez d’abord que vous utilisez la version la plus récente du logiciel (disponible ici) et installez une nouvelle version de l’image sur votre récepteur de la manière décrite ici. S’il y a d’autres problèmes non résolus, vous devriez publier vos questions dans le forum du groupe de discussion SensorGnomads après y avoir vérifié que le ou les problèmes en question n’ont pas déjà été résolus.

Bris de tours. À l’occasion, des tours se brisent si elles ne sont pas maintenues efficacement par des haubans ou des traverses (renforts) ou pendant les périodes de vent extrême. Habituellement, elles se brisent juste au-dessus du trépied, de sorte que le mât est plié ou se casse et, à l’occasion, des haubans sont rompus et des éléments d’antenne, cassés. En cas d’incident, détachez tous les haubans et toutes les antennes du mât en remplaçant ou en réparant les éléments ou les haubans brisés. Retirez le mât brisé et remplacez-le par un neuf puis assemblez la tour comme s’il s’agissait d’une toute nouvelle installation. Assurez-vous d’inspecter toutes les composantes de la tour (piquets des haubans, batterie, récepteur, etc.) à la recherche d’autres dommages possibles.

Contrôleur de charge. Le contrôleur de charge est un appareil qui peut être capricieux. Quand vous le connectez à la batterie, au panneau solaire et au récepteur (dans cet ordre!), assurez-vous qu’il est connecté aux bornes appropriées (le positif avec le positif et le négatif avec le négatif) car, autrement, il peut être grillé, tout comme le récepteur. Si cela se produit, il est préférable de se procurer un autre contrôleur de charge. Si la batterie ne se charge pas mais que le panneau solaire semble fonctionner, il se peut que le contrôleur de charge cause le problème; il faut le tester à l’aide d’un voltmètre ou le remplacer.

Perte de puissance du récepteur. Si le récepteur perd de sa puissance pendant qu’il fonctionne, il devrait redémarrer automatiquement lorsque le courant se rétablit. Dans le cas contraire, vous aurez des problèmes quand vous vous brancherez au récepteur pour télécharger des données. Si vous soupçonnez que le récepteur a subi une perte de puissance, vérifiez le nano-ordinateur Beaglebone (ou Raspberry Pi). Si tous les voyants sont allumés mais ne clignotent pas, cela signifie que le récepteur s’est arrêté en essayant de redémarrer. Le cas échéant, débranchez-le de la batterie et branchez-le directement à votre ordinateur avec le câble USB; il sera alimenté en énergie par l’ordinateur et redémarrera.

Rongeurs. Il arrive parfois que des rongeurs s’attaquent aux câbles et aux fils. Par mesure de prévention, fixez toute longueur de câble excessive au trépied de la tour à l’aide d’attaches autobloquantes pour qu’il y en ait le moins possible près du sol. Dans le cas des câbles qui doivent être près du sol (comme ceux qui sortent du coffre du récepteur), assurez-vous que la zone est libre de végétaux et enveloppez les câbles dans du ruban métallique. Assurez-vous que le coude dans lequel passent les câbles à l’extérieur du coffre est rempli de mousse (l’isolant pour tuyaux convient très bien), de manière à empêcher les rongeurs, les couleuvres/serpents et d’autres animaux de s’introduire dans le coffre.

Tour inclinée. En général, une tour peut s’incliner quand le sol est mou. Les tours sont très lourdes, et leur poids est réparti sur quatre zones relativement petites. On peut visser des pièces de bois au bas du trépied s’il y a un risque que la tour s’enfonce dans le sol.

Panneaux solaires. Le panneau solaire devrait toujours être orienté franc sud (ou le plus près possible de cet azimut), à un angle de 45 à 60 degrés par rapport au sol. Il ne doit pas être placé de manière à être à l’ombre en totalité ou en partie, par exemple derrière un arbre, un arbuste, un bâtiment ou toute autre structure; même une petite zone d’ombre projetée sur le panneau peut causer une forte baisse de la production d’énergie. Gardez le panneau solaire propre en le lavant à l’occasion des visites de vérification de la station; il suffit d’utiliser un petit flacon pulvérisateur rempli d’eau savonneuse et des essuie-tout. Assurez-vous que toutes les connexions sont imperméabilisées, car le contact avec l’eau produira de la corrosion. Si des connexions sont rouillées, on peut couper les fils, les dénuder, les épisser et les réunir de nouveau avec du ruban adhésif électrique. N’essayez pas d’ouvrir la boîte noire au dos du panneau solaire.

Pièces endommagées. Il arrive à l’occasion qu’un ou deux boulons en U se coincent ou soient corrodés. Si cela se produit, vous pouvez vous servir d’une clé à douille ou d’une clé à molette pour casser le boulon en U au besoin. Il faut constituer une réserve de pièces de rechange au cas où des haubans ou d’autres composants sont rouillés, des boulons sont manquants, etc. ou encore tenir une liste des pièces manquantes ou endommagées à l’intention de la personne qui fera la prochaine inspection de la station ou pour la prochaine saison d’inspection.

Bird Studies Canada Privacy Policy | Accessibility Policy
Bird Studies Canada P.O. Box 160, 115 Front St., Port Rowan, ON Canada N0E 1M0
Phone:1-888-448-2473, ext. 162 Fax: 1-519-586-3532 E-mail: motus@birdscanada.org